[communiqué] LE PROJET SAINT-SAUVEUR FAIT SES VALISES ?

Communiqué de presse du vendredi 5 octobre 2018

Le groupe EELV se félicite de la décision du Tribunal Administratif de Lille qui annule la délibération de la MEL sur St-Sauveur et sur la piscine olympique.

Cette victoire des associations qui ont porté le recours et des citoyennes et citoyens qui s’y sont associé·e·s est un premier pas vers une refonte en profondeur du projet porté par la Ville de Lille et la métropole européenne de Lille. Les élu·e·s EELV avaient voté contre cette délibération lors du vote du Conseil de la MEL le 15 juin dernier, après avoir sans succès soumis un moratoire au vote de l’assemblée.
Sur le fond, EELV demande à nouveau un moratoire sur le projet d’aménagement de la friche Saint-Sauveur, pour prendre le temps de le retravailler totalement, en prenant en compte les évolutions de la société, le dérèglement climatique et les besoins d’espaces de respiration des habitants, exprimés de plus en plus vivement par les lillois·e·s qu’ils soient anciens, nouveaux ou futurs habitants. Nous notons d’ailleurs que cette décision du TA se fonde entre autres sur l’insuffisance des études sur la qualité de l’air.

EELV Lille réaffirme son refus d’une piscine olympique sur le site de la friche Saint-Sauveur, seul vrai espace de nature qui existe aujourd’hui sur le secteur de la Porte de Valenciennes.

EELV Lille considère que les 23 hectares de la friche Saint-Sauveur sont une opportunité unique pour repenser la nature en ville et faire entrer Lille dans une nouvelle ère. L’urbanisation à outrance portée par le projet actuel s’appuie sur une conception dépassée de la ville qui ne correspond pas aux besoins ni aux demandes des lilloises et des lillois.

Dominique Plancke et Charlotte Talpaert, porte-parole EELV Lille

Laissez un commentaire

Remonter