[Communiqué] La place des Buisses doit être réservée aux piétons et aux cyclistes

Communiqué de presse EELV Lille du mardi 2 octobre 2018

Alors que les travaux de la place des Buisses devraient s’achever dans quelques mois, le groupe EELV tient à faire part de sa vigilance et de ses inquiétudes.

EELV déplore la façon dont les travaux ont été conduits par la SPL Euralille :  les rares arbres existants sur la place et ses abords n’ont pas été ou ont été mal protégés des engins de chantier, le jalonnement des itinéraires piétons est erratique et lacunaire, l’offre de stationnement des vélos est largement insuffisant, et aléatoire.

Malgré tout cela, dès aujourd’hui les piétons se sont complètement appropriés la Place des Buisses et sa prolongation vers le parvis d’Euralille, devenues entièrement piétonnes.

EELV rejette donc, s’il se confirmait, le projet de remettre une station de taxis sur cette place. Le retour des taxis irait à l’encontre de l’objectif d’amélioration du partage de l’espace public en faveur des piétons et des vélos. Cela risquerait également de récréer un flux de transit automobile que le plan de circulation de 2016 avait pourtant contribué à éliminer.

EELV regrette que l’ouverture du parking sécurisé pour les vélos de la rue de Tournai soit sans cesse reportée et demande à la MEL de prévoir un nombre d’arceaux/vélos suffisant à proximité immédiate de la gare Lille Flandres. Les 70 arceaux actuels sont déjà saturés.  En comparaison, la gare Saint-Pierre de Gand propose 13 500 places de vélo. EELV demande aussi l’ouverture d’un parking  vélo sécurisé à Lille Europe.

Et si EELV approuve bien sûr le projet de plantation d’arbres sur la Place St-Hubert, on ne peut que regretter que la rénovation de la Place des Buisses n’ait pas été l’occasion d’y planter pour l’instant de nouveaux arbres et de libérer des panneaux publicitaires. Une place aussi minérale va créer un nouvel îlot de chaleur. Il est urgent de rafraîchir cette place en la végétalisant.  Il faut en finir avec le mythe de Lille, ville flamande qui devrait rester minérale au détriment de la santé de ses habitants. Il est temps de faire place aux réelles préoccupations des citoyens et de prendre en compte les enjeux du climat dans chaque opération d’aménagement !  Il faut verdir Lille.


Dominique Plancke et Charlotte Talpaert, porte-parole d’EELV Lille
30 rue des Meuniers, 59000 Lille

Laissez un commentaire

Remonter