Europe Ecologie les Verts est favorable au tramway, mais pas à l’étalement urbain au sud de la métropole.

Communiqué de presse du jeudi 5 juillet 2018

Europe Ecologie les Verts est favorable au tramway, mais pas à l’étalement urbain au sud de la métropole.
A la demande notamment du groupe des Elu·e·s EELV de la MEL, la délibération sur le projet de tramway Lille-Lesquin a été retirée de l’ordre du jour du conseil de la MEL du 15 juin dernier et nous nous en félicitons.
EELV a souhaité le report de cette délibération parce qu’une réflexion collective préalable est indispensable pour élaborer un schéma directeur métropolitain des infrastructures de transport collectif, intégrant un réseau de tramway, mais aussi la réalisation de nouvelles lignes de bus à haut niveau de service et la valorisation des infrastructures ferroviaires existantes.
Au plan écologique la construction d’une nouvelle ligne de tramway, 109 ans après la mise en service du Mongy, doit s’inscrire dans le modèle de la ville soutenable du XXIe siècle qui passe par la revitalisation urbaine plutôt que par l’étalement.
La ligne de tramway express entre Lille et l’aéroport de Lesquin défendue par le président de la MEL n’est compatible ni avec les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre du PDU, ni avec les objectifs de préservation des terres agricoles du nouveau PLU.
Les derniers kilomètres de cette ligne à 350M€ ne permettraient la desserte que de très peu d’habitants et profiteraient surtout à la CCI, propriétaire des dernier terrains agricoles au sud de la métropole, et qui les revendrait au prix fort pour le développement de sa zone d’activité Lil’Aéroparc.
Rappelons qu’un des objectifs du PADD du SCOT est de protéger les terres agricoles de la MEL et non de les transformer en m² constructibles pour des raisons économiques. La lutte contre l’étalement urbain pour atteindre l’objectif du zéro artificialisation nette est aussi une mesure phare du plan pour la biodiversité annoncé par le gouvernement cette semaine.
Derrière la desserte de l’aéroport Lille-Lesquin par le tramway, se cache en réalité une juteuse opération foncière pour la CCI grâce à la zone d’activité Lil’Aéroparc.
Même en ne prévoyant aucun arrêt pour les habitants le long de l’itinéraire, il est techniquement impossible de relier le centre de Lille à l’aéroport de Lesquin en 15 minutes. Et ne prévoir aucun arrêt sur le trajet c’est absurde si l’on veut répondre aux transports du quotidien, car un tramway est d’abord un transport collectif destiné aux usagers quotidiens, les habitants, les étudiants, les salariés, etc.
Un tramway ne peut pas être uniquement un tuyau isolé reliant un point A à un point B qui utiliserait l’espace public des communes traversées pour répondre à un besoin uniquement orienté vers le domaine économique.
Pour EELV, ce n’est pas aux milieux économiques, qui devraient d’abord mettre en œuvre les plans de déplacement d’entreprises pour leurs salariés, de définir la politique des transports en commun de la métropole.

EELV est favorable au tramway, transport collectif faisant partie d’un bouquet de solutions pour une métropole accessible et durable, relevant le défi des dérèglements climatiques.
Il faut maintenant que les élu·e·s de la MEL se remettent vite au travail pour présenter un projet cohérent de développement des transports en commun de la métropole. Er ce n’est pas la peine de tout réinventer  : des études pour des lignes de tramway socialement et environnementalement prioritaires sur le territoire de la MEL existent, revenons vers elles ! L’avenir du transport collectif à Lille doit prendre en compte les besoins réels de mobilité des habitants, pas des seuls usagers de l’aéroport.
Lors du mandat précédent, à l’occasion des études sur le tram-train, des secteurs justifiant socialement une desserte par un tramway ont été identifiés : Ronchin, Faches-Thumesnil, Loos, Saint-André, La Madeleine, Wattrelos.

Pour les groupes EELV de Lille et Ronchin
Charlotte Talpaert et Dominique Plancke porte-parole du groupe de Lille,
Virginie Drapier, adjointe au Maire de Ronchin,
Lise Daleux, présidente du groupe EELV de la MEL

Laissez un commentaire

Remonter